Organisateurs

Ce projet a été créé sur l’été 2018 par les personnes suivantes, qui sont toujours les personnes porteuses du projet.

François Schoubben

Enseignant depuis 2000 (assistant UNamur, chercheur ULiège puis enseignement secondaire supérieur), animateur depuis 1995 (scout, colonies de vacances, stages de vacances), il est formé comme analyste programmeur et s’est très rapidement orienté vers l’éducation puis l’enseignement. Actuellement (septembre 2019), il travaille à la Haute École Henallux à tiers-temps et est employé à l’École de la vie pour le reste.
Passionné de pédagogie, il a constaté que l’école traditionnelle ne permet pas à certains jeunes de révéler leur potentiel. En mettant ses connaissances pratiques et ses lectures théoriques ensemble, il a commencé par essayer de changer les choses depuis l’intérieur de l’établissement scolaire, mais les limites institutionnelles lui ont montré que c’était insuffisant pour certains jeunes.
Il est la “source” du projet – selon la théorie de Peter Koenig. Ses objectifs personnels sont d’amener chaque jeune à trouver sa raison d’être dans le monde, ses talents et comment les exploiter au mieux.
François est la personne qui a la vision du projet, il travaille avec les jeunes dans le projet à mi-temps et a le leadership du projet.

Céline et Quentin Nachtergaele-Grandjean

Ils ont pratiqué l’instruction en famille avec leurs 2 enfants. Ils ont constaté qu’avec l’arrivée de l’adolescence, le cadre familial devient restreint, les jeunes ont besoin d’autres horizons. Cependant, l’école à la maison a apporté tant de bénéfices à leurs enfants qu’il leur est difficile d’envisager un retour dans une école traditionnelle. Après en avoir parlé longtemps avec François, les rêves ont laissé place à la mise en oeuvre.

Magali Mélon

Assistante sociale de formation et maman de 3 enfants, elle s’est, grâce à eux, spécialisée dans les différents aspects du TDA/H (Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité): son fonctionnement, son impact sur les comportements et les apprentissages, ainsi que les manières de l’apaiser ou de le compenser. Elle souhaiterait que plus de jeunes bénéficient d’un encadrement acceptant leur mode de fonctionnement différent, leur permettant ainsi de (re)trouver la confiance en eux et de développer leur plein potentiel.
Actuellement secrétaire dans un bureau d’avocats, son objectif de vie est de trouver chaque fois les meilleures solutions possibles pour les personnes qu’elle rencontre.
Magali est la responsable administrative du projet.

Hélène Kovaliova

Institutrice de formation, aimant enseigner mais ayant toujours eu des difficultés à rester dans le ‘cadre’, elle a découvert le monde du développement personnel et de la psychothérapie. Maman de deux enfants, elle réfléchit sur la société dans laquelle ils auront à évoluer.
Elle a réalisé qu’un des manques dans l’enseignement traditionnel, ce sont les outils au service de la connaissance de soi, l’empathie et le respect des individualités, le temps consacré à la réalisation des rêves et la liberté de vivre ses passions.
Elle porte une attention particulière à ce qu’on s’intéresse à la recherche du sens de la vie de chacun.